Les penseurs du monde islamique s’adressent à la conférence du mouvement islamique

Le penseur marocain Abdul Rahim Shekhi,qui a participé à la 9ème Conférence générale du Mouvement islamique soudanais,jeudi 15 novembre 2018 tenue sur le terrain d’expositions à Burri à Khartoum s’est adressé à la conférence au nom de la délégation marocaine, confirmant que les mouvements islamiques adoptant l’Islam modéré se progressent dans le monde islamique et au-delà,indiquant  que la propagation de la religion correcte parmi les jeunes,les étudiants et toute  communauté musulmane est une activité continue qui ne s’arrête pas.
Il s’est félicité du développement du programme et des plans du Mouvement islamique soudanais, lui souhaitant beaucoup de succès et remerciant ses responsables de l’avoir invité à participer à la neuvième conférence.
Pour sa part, le cheikh Abou Bakr Qunana de la Côte d’Ivoire estime que la nation islamique fait l’objet d’un ciblage sans précédent,notant que les mouvements islamiques sont confrontés à de nombreux défis, y compris leurs relations avec l’Occident.
Cheikh Siraj al-Haq du Pakistan a déclaré que le peuple du Soudan s’engagent aux principes du Coran , ce qui l’avait aidé à résister aux forces d’oppression, d’agression et de tyrannie, louant le bon leadership du mouvement par le maréchal Omar el-Béchir, président du conseil suprême de leadership du mouvement islamique,et président du Soudan .
Cheikh Jamil Mansour, de Mauritanie, a dit que le Mouvement islamique soudanais était une école dont ils ont tiré l’expérience dans  le passé, dans le présent et dans le futur.
Cheikh Mukhtar Kabi du Sénégal a exprimé sa satisfaction pour les réalisations du Mouvement islamique soudanais dans tous les domaines,ajoutant qu’ils ont appris du mouvement soudanais,les valeurs de la ténacité pour surmonter  les défis.
Cheikh Kabi  a salué el-Béchir pour sa volonté de maintenir l’Islam au Soudan, soulignant qu’il est devenu un symbole de fierté,de dignité, de courage,de simplicité, de promotion du bien et de la lutte du mal en Afrique.
Sir Alrahman Hidayat,d’Indonésie,a noté  que le Mouvement islamique soudanais représente une école de jurisprudence, de pensée et d’action islamique et politique, soulignant leur désir de tirer profit des résultats de l’expérience soudanaise.