el-Béchir: Le Soudan offre un modèle de l’ islam modéré

Le maréchal Omar el-Béchir,président de la République et président du Conseil suprême de leadership du mouvement islamique soudanais,a confirmé  que le Soudan offre un modèle de l’Islam modéré  pour le monde entier et n’enfreint pas les droits des autres et ne les prive pas de leurs idées, de leurs aspirations ou de leurs organisations,soulignant que le Soudan cherche à établir des relations équilibrées avec tous les pays, proches ou lointains,en faveur de l’humanité.
Il a affirmé  que,le Soudan ne se retirera pas de l’Alliance et de la Charte du Mouvement islamique et maintiendra son alliance avec les martyrs .
S’exprimant jeudi,15 novembre 2018 devant la séance d’ouverture de la neuvième conférence générale du mouvement islamique soudanais tenue sur le terrain  des expositions à Burri à Khartoum,en présence du  général Bakri Hassan Saleh, premier vice-président de la République et du Dr.Osman Mohammed Youssef Kibir,vice-président de la république,cheikh Al-Zubair Ahmed Al-Hassan,secrétaire général du mouvement islamique et des ministres  et responsables de l’État et des dirigeants,ainsi qu’en présence du rassemblement d’invités de scientifiques et de penseurs  du monde islamique,el-Béchir a dit Soudan que le Soudan,malgré les intrigues qui sont tissées,est devenu un refuge pour ceux qui recherchent la sécurité, la paix et la tranquillité,et devient un  recours pour  tous ceux qui ont perdu la sécurité dans leur pays et les traitent comme des frères chez eux.
el-Béchir a noté que le Soudan dirigeait des efforts pour parvenir à la paix dans la République centrafricaine,après avoir réussi à instaurer la paix en République du Soudan du Sud, malgré les problèmes et les guerres causés par les colonisateurs.
Il a appelé,en outre, à l’unité des rangs,au milieu des défis auxquels le pays est confronté et à l’unification de tous les musulmans au Soudan,appelant ,aussi ,à parvenir à un accord unanimes, car les complots extérieurs  ciblant la patrie vise tout le monde et n’exclut personne du peuple de Soudan.